Passion selon Saint-Jean, Opéra de Massy, Théâtre imprérial (Compiègne), Théâtre de Suresnes, Festival de l'Epau, Festival de Vézelay, Opéra de Vichy, Festival Sinfonia en Périgord

"Jésus et la basse chantante sont donc ici confondus : dommage que l'acteur principal de la Passion ne puisse être distingué de l'un de ceux qui la commentent. Quoi qu'il en soit, il suffit que Victor Sicard ouvre la bouche, dans l'une ou l'autre de ses attributions, pour que tout regret s'évapore. Il n'a pas trente ans, et arbore déjà des états de service conséquents et éclectiques. Pousse émérite du Jardin des Voix de William Christie, nanti d'un métal riche, sonore et plein de mordant, le Français prête dans un allemand exemplaire une attention extrême au mot (sans jamais tomber dans l'analyse de texte). Ainsi compose-t-il un Sauveur tout en modelé et inflexions, douloureusement humain ; tandis que ses airs – Eilt, ihr angefocht'nen Seelen surtout – mettent à nu une technique accomplie."

Jacques Duffourg Müller, BaroquiadeS, Août 2016



"... la prestation poignante de la basse Victor Sicard, remarquable de précision et de rondeur vocale dans l’air du Golgotha"

Suzanne Gervais, la lettre du musicien, Août 2016



"Et le personnage de Jésus (Victor Sicard, qui chante également les airs de basse) échappe à la componction religieuse coutumière pour vivre ses répliques, bien servi par une voix ample et noble."

Jacques Bonnaure, La lettre du musicien, Mars 2016



"... Interprétation mémorable du baryton Victor Sicard qui offre un chant tout à fait touchant, spiritoso."

Sabino Pena Arcia, Classique News, Mars 2016



"Solide et totalement idiomatique, le Christ de Victor Sicard se révèle tout aussi à l’aise dans les airs de basse de la partition"

Frédéric Norac, Musicologie.org, Mars 2016


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partenope, Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre Carré (Amsterdam), Baluarte (Pamplune), Philharmonie (Essen), Auditorio Nacional (Madrid) Il Pomo d'Oro, Maxim Emelyanychev


"... sa voix de baryton est fantastique. Ses ornements sonnaient magistralement bien. En outre, il était ferme dans son personnage"


Rudolf Hunnik, Opéra Magazine (Hollandais), Janvier 2016



"...Et Victor Sicard fait de la partie de baryton d'Ormonte une expérience de chant de première classe"


Werner Häußner, Der Westen, Janvier 2016



"...Il arrive parfois ,quand on se rend à l'opéra, que l'on croise la route d'un jeune artiste qui promet énormément; cela vaut alors le coup de se donner la peine d'aller à l'opéra! Ceci s'est produit aujourd'hui avec l'Ormonte de Victor Sicard. Il est un jeune et brillant baryton avec une technique fabuleuse. Dans son air de l'acte I, il nous a donné des ornementations hilarantes qui défiaient les lois de la gravités. Sa diction est impeccable et on trouve dans son chant cette rare musicalité qui ne peut être enseignée. Il est, indéniablement, un chanteur à suivre."

Operatraveller, January 2016


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La nuit de Louis XIV, Chateau de Versailles, Les Arts Florissants, W. Christie


"...Dans ce joyeux désordre de sarabandes et de choeurs dispersés, la Cérémonie des turcs, animée par Victor Sicard, chanteur
 
d'un enthousiasme de forcené, est un moment d'antologie."

Thierry Hillériteau, Le Figaro, Juin 2015


"...la meilleure partie fut certainement la «Cérémonie des Turcs» tirée du Bourgeois Gentilhomme, où Victor 

Sicard et les voix masculines du chœur des Arts Florissants furent superbes, jouant sur les onomatopées, les 

cris, les gestes, lançant des Ioc! terrifiants"

Sébastien Gautier, ConcertoNet.com, Juin 2015
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


M-A. Charpentier: La Descente d'Orphée aux enfers, Opéra de Lille, Opéra de Dijon, Concert d'Astrée, E.Haïm


"...Victor Sicard nous donne un bel Apollon à l’émission chaude et pleine, toujours intelligible." 

Yvan Beuvard, Forumopera.com, Mars 2015


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


J. Strauss: Die Fledermaus, Linz Landestheater


"... Le rêve d'une vengeance soigneusement mûrie du Dr Falke trouve dans Victor Sicard un interprète exceptionnel qui n'a pas

seulement quelque chose de touchant, une belle voix de baryton, mais aussi à l'intérieur une colère continue bouillonnante  qui

se développe tout au long de la pièce avec un climax au moment de son "ami liiiieber" Gabriel. Falke était soigneusement

contrôlé, habilement éxécuté, bien joué en toute sérénité mais aussi avec tout son sens - peut briller."

H & P Huber, Online Merker, Décembre 2013

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Le Jardin de Monsieur Rameau: Jardin des Voix/Les Arts Florissants, William Christie.


"... Des six interprètes, la meilleure impression émanât du baryton français Victor Sicard avec une voix au timbre bellissime et

noble surtout dans l'air de Dardanus, "Monstre affreux", créant ainsi l'un des moments les plus magiques de la soirée; nous lui

souhaitons une belle carrière que nous suivrons de près."

Hugo Cachero, Codalario.com , Octobre 2013



"... Le baryton Victor Sicard nous a saisi de tristes méditations. C'était le passage du spectacle le plus impressionnant. C'était l

e dernier d'une série d'airs de baryton mélo-dramatiques; "Monstre affreux" de Rameau,harmoniquement expressif demandant

du beau chant moderne"

P.Pospelov, Vedomosti, Octobre 2013



"...Mlle Renard et M. Sicard étaient particulièrement exceptionnels"

Corinna da Fonseca-Wollheim, The New York Times, Avril 2013



"...fort en caractérisation, j'ai trouvé la voix chaude de baryton de Victor Sicard saisissante dans "Monstre Affreux" "

Nicolas Nguyen, Bachtrack, Octobre 2013



"...Ce sont cependant les deux voix graves masculines, en raison peut-être du fait que le français est leur langue maternelle,

qui ont fait la plus grande impression. Autant la basse Cyril Costanzo que le baryton Victor Sicard compteront sans doute parmi

les grands interprètes de demain"

Pierre Degott, resmusica.com8/4/2013



"...Victor Sicard a reçu des bravos pour son interprétation du "Monstre affreux" du Dardanus de Rameau et était un Silvandre

convaincant  dans l'Europe galante d'André Campra."

Stephen Raskauskas, Bachtrack, Octobre 2013



"Son Campra nous fait tendre l’oreille et ses Rameau attisent notre curiosité: nous attendons sans doute des accents plus

angoissés, une autre urgence de la part d’Anténor (« Monstre affreux », Dardanus), mais, au-delà de son baryton enveloppant

et chaud, Victor Sicard maîtrise cette éloquence intrinsèquement française."

Bernard Schreuders, Forumopera.com, Octobre 2013


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Donizetti: Rita/ Tchaikovsky: Iolanta, Guildhall School


"... Sa plaisante voix de baryton etait immediatement évidente dans son premier air ' la mia casa per modelo",

Mark Pullinger, 10/6/2011, Opera Britannia


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Britten: A Midsummer Night's Dream, Barbican Theatre

"... Victor Sicard était un impressionnant et solide Demetrius"

Opera Magazine, May 2012


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Nicolai: Die Lustigen Weiber von Windsor, Guildhall School

"...La jalousie jouait un rôle important et les plaintes de Herr Fluth étaient chantées de façon impressionnante par Victor

Sicard lors de la première"

Michael Tanner, Spectator,  19/11/2011

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Donizetti: Rita/ Tchaikovsky: Iolanta, Guildhall School

"La voix chaude de baryton de Victor Sicard allait parfaitement bien avec le rôle du premier mari et exhaltait l'action pour un

grand effet dramatique"

Hilary Fisher, Bachtrack, 11/6/2011

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Kathleen Ferrier Competition Final, Wigmore Hall


"Trois barytons étaient de première classe... Victor Sicard, 23 ans, irradiait d'un naturel et d'un sens de l'humour que j'ai trouvé

des plus engageants"

Rupert Christiansen, 3/5/2011, The Telegraph


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Carmen, côté coulisses"

 "Le baryton torero Victor Sicard à la voix puissante a pris possession de l’espace pour un incroyable frisson lyrique."

15/10/2011, L’Indépendant

 

 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


L'opéra pour tous, Gruissan

"Un concert de très grande qualité terminait le programme de ces trois jours d'opéra, mettant en scène la soprano Juliette de

Massy, le baryton Victor Sicard, accompagnés par la pianiste Anna Cardona, trois excellents artistes de 25 ans issus de la

Guildhall School de Londres, qui ont interprété des extraits d'opéras célèbres."

M.E. 25/10/2010, La Depeche